"Pour faire des économies, les Belges sont prêts à arrêter de soigner les plus de 85 ans"

Source

Le néo-libéralisme dans les esprits ressemble quand même de plus en plus singulièrement à un appel d'air au fascisme qui ne conçoit l'individu qu'en terme de fort /faible, utile /pas utile....

Et ce type de "pensée" n'est que la conséquence logique d'un monde où tout doit être évalué en terme monétaire et où la sélection se fait par la compétition (avec un sérieux avantage pour ceux qui ont déjà un capital).

Et la notion de rentable/ pas rentable nous écarte fondamentalement de notre humanité. Pourtant c'est celle qui est perçue et vendu comme "naturelle" partout. Dans un monde de compétition il ne peut pas en être autrement : celui qui n'est pas rentable ne devient plus "viable".

Évacués donc tout celle ou ceux dont la fonction n'est pas utile. Et cette utilité ne se mesurera qu'à l'aune d'une seule valeur : le coût économique.

Des lors il est parfaitement normal de prendre des postulats tels que "ne sont soignés que ceux qui le peuvent" parce que la médecine a un coût ma bonne dame !

Oui, le néo libéralisme est le nouveau visage du fascisme.

Face à ce constat, il semble que tout citoyens sensibles se doit de refuser l'accompagnement ou le compromis, il doit renverser ce systéme.