Ce système, à bout de souffle, qui maltraite la nature, qui maltraite les animaux et qui maltraite les Hommes est à bout de souffle. Et pourtant, décide-t-on de le transformer ? Non, comme un poulet, ce monde est mort, mais même décapité, il court encore...

UN MONDE EST MORT, IL COURT ENCORE - Ruffin sur Europe 1