Un nouveau projet d’aménagement du parking de la gare de Bouray est en train de voir le jour. Avec lui apparaît l’idée d’un parking payant 1€ par jour pour s’y garer sauf en fin de semaine. En échange, le parking serait gardé par une entreprise privée filiale de la SNCF. Une partie de la taxe servirait à l’entretien du parking. Outre l’argument du gardiennage, la mairie avance 2 autres arguments pour taxer le parking :

  • les usagers du parking ne sont majoritairement pas des habitants de Lardy. Pour la municipalité de Lardy, les usagers du parking ne versant pas d’impôts locaux sur Lardy doivent donc payer l’entretien du parking. 
  •  la taxe permettrait d’inciter les usagers du parking à préférer le bus à leur voiture pour se rendre de leur domicile à la gare de Bouray.

Pour le Collectif Front de Gauche, inciter la population essonnienne à prendre les transports en commun est fondamentalement une bonne chose. Mais avant de passer à l’incitation -surtout lorsqu’elle est pécuniaire-, le Front de Gauche souligne qu’il faut assurer un service de transports en commun qui soit  efficace et adapté aux besoins des Essonniens. Or pour l’instant, les réseaux de bus ou de train ne le sont pas.

Par exemple, 30% des usagers de la gare de Bouray sont des habitants de la Ferté Alais ou de ses environs. En délaissant la ligne D au profit de la ligne C pour se rendre à leur travail sur ou vers Paris, ces usagers du RER gagnent 30 min de trajet en train pour arriver dans Paris pendant les heures de pointe. L’une des premières choses à faire pour désengorger le parking de la gare de Bouray est donc de rendre la ligne D du RER attractive pour les habitants de la Ferté Alais ou de ses environs.

Pour ce faire, le Front de Gauche propose le passage à 4 voies de la ligne D du RER entre la Ferté Alais et Corbeil-Essonnes. Ceci permettrait la mise en place d’un trajet direct et donc plus rapide entre la Ferté Alais et Juvisy. Cette réorganisation de la ligne D du RER est d’autant plus nécessaire que la ligne C du RER connaît une affluence de plus en plus importante qui met à mal le confort de ses usagers.

La mairie de Lardy préfère se limiter à taxer le parking de la gare de Bouray plutôt que d’être le fer de lance de la mobilisation pour le passage à 4 voies de ligne D du RER. De son côté, la SNCF compte détériorer un peu plus la qualité de transport sur la ligne D en mettant  terminus Juvisy ou Viry-Chatillon les trains passant par la Ferté-Alais.

Le 18  janvier, une réunion publique aura lieu sur l’aménagement du parking de la gare RER de Bouray à partir de 20h30, Salle René Cassin à Lardy.

Le collectif Front de Gauche y sera pour lutter pour un meilleur service de transport en commun pour les Essonniens.

« Le système n’a pas peur de la gauche, il a peur du peuple »

Tract parking 1 euro V2

Tract_parking_1_euro_V2