Macron aime les riches :
Macron avait promis dans son programme un panel de baisse d'impôts. Avec la modification de l’impôt sur la fortune (ISF) et de celui sur le capital, Macron prépare un magnifique cadeau fiscal pour les Français les plus riches. Ainsi, les grandes familles rentières verront leur revenu sur actions taxé au maximum à 30 % du revenu contre 40 à 60 % actuellement. 60 % des riches échapperaient à l'ISF façon Macron.

L’austérité pour les pauvres :
L’ensemble de ces coupes fiscales pour les riches sont autant de manque à gagner pour l’Etat qu’il faudra éponger par l’augmentation de la CSG et par des coupes budgétaires : 120 000 fonctionnaires en moins, point d’indice bloqué dans la fonction publique (pas d’augmentation de salaire), baisse des APL.

Le gouvernement soutient que l'augmentation de CSG sera compensée par la disparition de la taxe d’habitation et des cotisations sociales. Mais qui compensera la disparition de 36% du financement des communes par la taxe d’habitation ? Qui renflouera la SECU et les caisses chômage sans avoir recours aux cotisations sociales ? L’Etat Français endetté à 96,9% de son PIB ne pourra pas longtemps dépenser pour alléger les taxes ; compenser l’élévation du coût de la vie lorsque les services publics auront été privatisés faute de budget ; rembourser les dettes des communes (Lardy : 4,33 millions d’euro au 31/12/16)

Macron, un clone de Hollande :
La politique économique de Macron est un choix politique de droite qui repose sur le fol espoir que d’un côté les travailleurs vont consommer leur maigre gain de salaire (30 € par mois en plus pour un salarié payé 2000 €) et d’un autre, que les patrons du CAC40 vont massivement investir dans l’économie française.
Mais cette stratégie a déjà été utilisée par le gouvernement socialiste de Hollande (dont faisait partie Macron) avec le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE). En 2012, à la création du CICE, le patron des patrons, Pierre Gattaz annonçait que l’argent rendu aux entreprises par l’état sous forme de
CICE allait conduire à la création d’emplois…. 5 ans plus tard, le chômage est toujours là et les 500 français les plus riches ont une fortune de près de 600 milliards d’euros, un record.

La fortune des riches, ce sont les travailleurs qui la font !
Il n'y a pas de honte à taxer les plus riches car ils doivent leur fortune au travail de la majorité des habitants de la France. Cet argent ne doit plus servir à voler les plus pauvres pour nourrir les actionnaires. Il est nécessaire que le peuple français, travailleurs en premier, réclame sa part du gâteau. Allons chercher l'argent dans les poches des milliardaires pour développer les services publics et améliorer les salaires et les retraites !

tract_macron_mise_en_forme_3