Ca y est, ils y viennent, le ralliement de Le Drian (1) semble être le point de rupture.

Selon "Le Canard Enchaîné", la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle entraînerait une alliance entre socialistes et macronistes. (2)

Nous avions précédemment rapporté que la position de Hamon était intenable (3) (4).   Une alliance PS-En Marche est en préparation pour les élections législatives, en cas de victoire de Macron (2).

Une alliance, forcément délestée des frondeurs, construite autour de la recomposition d'un centre droit (bye bye PS).  Donc après 5 ans de Hollande, de libéralisme caché sauce CFDT, les Français sont-ils prêts à en reprendre un nouveau tour avec les sauciers Macron-CFDT-Gattaz ? 

Il n'y aura pas d'investiture pour les frondeurs, c'est-à dire ceux qui sont fidèles au candidat désigné par la primaire du PS !!

Mélenchon, qui connaît bien le PS, avait annoncé la couleur lorsqu'il refusa de participer à cet ersatz de démocratie qu'est la primaire.

Hamon, si tu as un sursaut d'amour propre et de dignité, prends date avec le candidat du PCF/France Insoumise et vient nous rejoindre, tu ne dois plus rien au PS.  

Hamon "Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant de trahisons. Parce que ce sont des trahisons, des trahisons pas de moi, je ne demande rien, mais d'une histoire, de valeurs que nous représentons, de la place qui doit être celle de la gauche"

Bienvenue au club, c'est ce que ressent la grande majorité du peuple de gauche depuis 1983...au moins...

Donc:

Résultat de recherche d'images pour "tract mélenchon pcf"

 

(1) http://www.lepoint.fr/presidentielle/ralliement-a-macron-le-drian-s-explique-24-03-2017-2114340_3121.php

(2) http://www.rtl.fr/actu/politique/legislatives-2017-les-tractions-debutent-en-vue-d-une-alliance-ps-en-marche-7787810908

(3) http://fdgbjl.canalblog.com/archives/2017/02/06/34889705.html

(4) http://fdgbjl.canalblog.com/archives/2017/02/22/34963116.html

Parti-socialiste

 Macron, Essonne, lardy, En marche, trahison, Hamon, Essonne, Bouray, Janville, Melenchon, 91, France insoumise, PCF, parti communiste, Macron