Projet de fusion des communes de Bouray sur Juine, Janville sur Juine, Lardy et Torfou

Fin juin, Lardy, une réunion d’information relative aux créations de communes nouvelles par le biais de fusion des communes existantes s’est tenue en présence des élu.e.s des quatre communes.  Une réunion censée être purement technique, ayant trait plus particulièrement aux aspects juridiques et financiers de ce dispositif (loi NOTRe du 7 août 2015).

 

Le « Parisien », bien informé, fait état du projet de fusion dans son édition électronique du 23 mars 2016.  Le projet est bien plus engagé qu’on ne nous le fera croire : des négociations et des orientations sont déjà en cours dans chaque commune.  Les élu.e.s de Lardy et de Bouray sur Juine souhaiteraient même un bouclage dès fin 2016.

Sur nos territoires essonniens, l’idée pourrait être intéressante : mise en place d’une politique de développement durable du bassin de la Juine, organisation intégrée des schémas de circulation douce et de transports en commun, reprise en régie publique des services de distribution et de traitement de l’eau, égalité d’accès à la culture et aux sports…. Mais la mise en place de ces politiques peut aussi se faire sans fusionner !

Au 1er janvier 2016, 921 communes de France ont fusionné. L’argumentaire est toujours le même : modernité, flexibilité, mutualisation, le coût des élu.e.s (il y a 600 000 élus municipaux en France qui, à eux tous coûtent moins cher que nos 577 députés), attractivité pour les nouveaux habitants ou nouvelles entreprises, une course à la visibilité dans le contexte de concurrence des territoires. Enfin la fameuse dette publique creusée au profit de la rente, du renflouage des banques et des cadeaux fiscaux aux plus grosses fortunes de France, soit 1% d'entre nous...

La raison de cette fusion est donc la conséquence directe des politiques pro-capitalistes. D’un côté l'État étrangle les communes et de l'autre il leur dit "si vous fusionnez, je desserre le garrot, pas longtemps, mais vous pourrez respirer un petit coup avant de mourir". En effet, les nouvelles communes bénéficient du gel de la baisse de leur dotation pendant trois ans et celles dont le nombre d’habitants est compris entre 1000 et 10.000 auront en plus droit à une majoration de 5 % de la somme.  Voilà une belle carotte !

Sous couvert de modernité et de crise économique, la commune est sacrifiée pour répondre à l'impératif de l'Etat de se désengager du financement des collectivités locales. Au final, il s'agit d'une privatisation rampante de notre système social et une réduction de nos services publics.

En effet, à l'instar de ce qui se fait sur la communauté de communes entre Juine et Renarde, la fusion des communes s'accompagne de la réaffectation a minima des personnels en charge des services publics. Plus de population et toujours moins de personnels, tel est le but de la fusion.

Enfin, que deviendra la démocratie de proximité déjà mise à mal par la disparition programmée des départements ? Nos 36000 communes, précieux héritage de la Révolution française, sont la réalité de la vie démocratique où l'intérêt général prime sur les intérêts partisans des riches et de la finance.  

 

Disons le bien haut, c’est la démocratie de proximité et les services publics (emploi, accès) qui seront sacrifiés !!

 

Nous avons l’expérience des décisions partisanes prises par les élu.e.s et sans consultation des habitants (deux exemples récents : le changement d’intercommunalité et la répartition inéquitable des services publics sur la commune…). La Démocratie n’est pas un vain mot. L’Humain doit être au cœur de toute décision politique surtout quand elle met en péril les services publics de proximité (distance et ouverture).

 

C'est pourquoi, nous, collectifs Front de Gauche de Bouray-Janville-Lardy, demandons l’organisation de réunions publiques pour débattre des enjeux et de l’engagement des élu.e.s contre le moins-disant. Nous invitons les habitants à se saisir de ce sujet et à questionner les élu.e.s lors des conseils municipaux, conseils communautaires et dans la rue.  Nous demandons la mise en place d’une consultation des habitants qui devra se solder par un référendum sur la question de la fusion tenu sur les communes de Bouray sur Juine, Janville sur Juine, Lardy et Torfou.

 

  Projet_de_fusion_des_communes_de_Bouray_Tract_Final

logo FDGBJL