Le 6 Mars 2015

ABSTENTION: L'AUTRE ENNEMI DE LA DEMOCRATIE

Comme à chaque échéance électorale depuis maintenant des années, de nombreux électeurs de gauche s'interrogent sur l'utilité d'aller voter et parlent de s'abstenir. 

Bien sur, on peut comprendre leurs raisons.La politique menée par Hollande et Valls, héritière directe de la politique de Sarkozy, continue. Ces dernières semaines, la loi Macron et le passage en force du premier ministre nous a montré le peu d'intérêt de nos gouvernants pour le débat démocratique.  Alors la tentation est grande d'exprimer son "ras le bol" en refusant d'accomplir cet acte citoyen.

Mais si «faire du bruit» avec l'abstention le jour d'un scrutin fait entendre la colère du peuple, que se passe t-il après ? Rien ne bouge, bien au contraire. Le système en place s'accommode fort bien de cette situation et des partis comme ceux de Marine Le Pen en tirent même profit. Il faut s'en mêler pour bousculer la situation. Il y a de véritables enjeux de société.

Le Front national sait très bien tirer parti de ce renoncement et les scores qu'il réalise se font grâce à une abstention toujours plus forte. Il se nourrit du désespoir populaire, même si le vrai problème reste que 33% des Français déclarent leur intention de voter FN. Il y a donc un danger à voir l'extrême droite entrer au Conseil départemental aux côtés de l'UMP, avec sa politique de restriction des droits sociaux (RSA, aides sociales, etc.), de mise en oeuvre de la "préférence nationale".  le choix de «l'humain d'abord», le choix de porter au Département des élus communistes et Front de Gauche est primordial pour sanctionner les politiques d'austérité, celles qui nous touchent déjà, mais aussi celles qui s'annoncent avec la réforme territoriale et les baisses de dotations qui en découleront.

Faire ce choix, voter, c'est déjà faire barrage au FN, c'est aussi s'opposer à la politique d'austérité du gouvernement, proposer d'autres choix, d'autres solutions, c'est ce à quoi nous devons tous nous employer tout au long de cette campagne dans tous les cantons où nous seront présents sous quelque forme que ce soit.

 

Lutter contre l'austérité nous on peut